Summer in the city

Un bout de ville stérile et castré borde le parc le plus célèbre du monde. Pas de restaurants, de bars, de cafés, de magasins, pas d’enfants qui jouent. Les vigiles gardent les immeubles immaculés. Nulle part où s’asseoir. Des kilomètres de silence bitumé, et de solitude urbaine. Le stade ultime de la gentrification, la ville figée, purgée du chaos, du mouvement, du désordre. Un musée trop propre.

Lire la suite