Big Man Japan 2007

par | Avr 6, 2019 | Cinéma/TV, Critiques | 0 commentaires

Big Man Japan (大日本人) (2007)

Japon, par  Hitoshi Matsumoto

Masaru Daisatō nourrit des chats errants dans sa propre assiette. Timide, légèrement déprimé, il mène la vie d’un Japonais entre deux âges. Un autre salaryman alcoolique en instance de divorce qui ne prend jamais de vacances. C’est que Masaru est aussi un héros intérimaire à la Bioman, un géant à temps partiel qui s’en va tabasser en slip violet les monstres qui ravagent la péninsule Nippone.

Mais les temps changent, la concurrence internationale est rude, l’opinion publique hostile, les sponsors rares. Les super héros n’ont plus vraiment la côte. Big Man est-il le dernier de son espèce ?

Mélange habile de docu-fictions sur la crise la quarantaine et de fantastique , la réflexion sur un Japon en déroute fait mouche. Plutôt qu’un film de super héros ou de monstre, Big Man Japan nous parle de l’absurdité du monde des adultes. Et des sacrifices héroïques, mais sans gloire, qu’il exige.

Un excellent divertissement si on accepte de ne pas chercher à tout comprendre. A voir avant qu’un énième remake Américain (en chantier) ne vienne souiller la bizarrerie nippone originelle de cette oeuvre.

Ça te plaira si : Si le concept « Japan WTF » fait battre ton cœur plus vite et plus fort. Si tu te demandes ce que peut bien foutre Godzilla un vendredi soir après 3 verres de Saké. Si petit tu voulais faire pilote d’Evangélion, mais t’étais nul en sport.

Ca te plaira pas si : Tu boycottes les mangeurs de baleines, les super héros aux longs cheveux de filles te paraissent trop chochottes. Si l’humour gêné de « The Office » te gonfle.  Si tu as besoin de tout comprendre dans un film.